16 mars · Soutien pour les élections régionales à Lyon

Ce mardi, j’étais à Lyon pour soutenir notre candidate de L’Ecologie pour Auvergne Rhône-Alpes aux élections régionales. La grande région Auvergne Rhône-Alpes pourrait basculer, et devenir une région où l’écologie serait au cœur de toutes les politiques publiques.

Avec Fabienne Grébert, Benoît Hamon et d’autres élu·e·s et militant·e·s, nous avons écouté et échangé avec des étudiant·e·s de la région sur l’extrême précarité qui les touche, leurs difficultés, leurs angoisses, mais aussi leurs envies d’avenir, leurs idées et solutions pour une politique écologiste et solidaire au niveau régional. Je remercie sincèrement les étudiant·e·s d’être venu·e·s pour échanger avec nous, d’avoir ainsi témoigné à cœur ouvert.

En tant que vice-présidente de l’Université de Lille, je suis au quotidien confrontée à ces difficultés criantes et à la détresse psychologique et matérielle d’une jeunesse qu’on sacrifie. Il est urgent de les écouter et d’apporter des réponses politiques aux interpellations répétées de la jeunesse de notre pays.

J’ai plaidé pour une réouverture des universités. L’Université n’est pas qu’un lieu de consommation des savoirs, c’est un lieu d’émancipation, d’initiation, créateur de liens sociaux, de productions artistiques et culturelles, d’ébullition politique. Même durant la seconde guerre mondiale, tout a été mis en œuvre pour maintenir ouvertes nos universités. Les étudiant·e·s n’en peuvent plus, d’être parfois enfermé·e·s dans 9m², d’avoir un seul et même espace pour travailler, étudier et se détendre.
La question du revenu d’existence pour les moins de 25 ans a été abordée.

Avec Benoît Hamon, nous avons défendu cette idée qui s’impose petit à petit. Pour répondre à cette crise sanitaire, qui remet en question beaucoup de fondements de notre organisation sociale comme économique, de nombreux pays étudient le sujet du revenu universel. Nous devons porter ce débat en France, pour sortir de cette crise par le haut, et permettre une vraie justice sociale.
J’ai réaffirmé aux militant·e·s et élu·e·s du territoire mon soutien à nos candidat·e·s aux régionales et départementales. En plus de leur importance cruciale dans chaque territoire, je suis convaincue que ces élections, suivies d’ une primaire des écologistes ouverte et ambitieuse peuvent créer une synergie victorieuse pour l’écologie et la justice sociale. Après chaque élection, campagne et mobilisation, l’écologie politique gagne du terrain jusqu’à bientôt, on espère, la Présidence de la République.

Car, oui, les temps changent.

Profession de Foi du Second Tour

Profession de Foi du Second Tour

Pour une écologie qui rassemble et qui protège "Nous savons toutes et tous ce qui se joue maintenant. Ce qui se joue jusqu'à mardi soir, ce n’est pas la primaire écologiste. Ce qui se joue, c’est l’élection présidentielle. Et aujourd’hui, si on regarde les choses en...

Participez

et Devenez Bénévole

Participer à une campagne est une aventure humaine dans laquelle nous échangeons ensemble, nous soutenons, nous débattons.

En fonction de nos disponibilités et de nos énergies.

Nous avons toutes et tous une pierre à apporter à l’édifice pour ériger les valeurs écologiques et sociales au plus haut niveau de la politique.
 

→ Participer

Soutenez

Financièrement la campagne

Une campagne politique coûte cher. Même en étant entourée d’une équipe de bénévoles, pour rencontrer les citoyen.nes et diffuser son programme, il faut des financements. 
Issue de la société civile, Sandrine Rousseau ne peut compter que sur vos dons pour réussir son défi de devenir présidente. I
l faut donc redoubler d’efforts pour la faire connaître et porter nos priorités pour 2022.

→ Faire un don